Relevé d’état des lieux

Le relevé de mesures et la mise au net des minutes est une étape importante, car les futurs plans d’étude auront comme référence l’état des lieux du bâti.

 

Le travail de relevé, lorsqu’il est extériorisé, est souvent exécuté par un  système digital de mesure et de dessin simultané,  privilégié pour sa rapidité d’exécution.

 

Malheureusement le fichier numérique qui en résulte est souvent inexploitable en état :

Il est rarement doté d’une hiérarchisation par calques.

Les descentes de charges isolées, ne sont pas toujours reprise.

Le manque de vérification et de reprise manuel des informations transcrites conduisent inévitablement à des erreurs sur les plans.

 

La retranscription de la réalité est la conséquence d’un travail minutieux, rigoureux, précis : Je m’en suis fait une spécialité.

 

Un reportage photographique est réalisé avec minutie, afin de compléter les informations renseignées sur les  planches graphiques.

Les angles des prises de vues sont référencés sur un plan de repère.

 

C’est un complément d’aide indispensable pour travailler efficacement sur un projet de réhabilitation, sans quitter votre bureau.

 

Enfin, une attention toute particulière est apportée sur l’état général du bâtiment afin d’y déceler tout signe de pathologie, ou de désordre structurel.

 

Les zones sensibles sont répertoriées afin d’en avertir le maître d’œuvre.

 

La formalisation graphique de la numérisation est présentée sous forme de plans, de coupes, de façades, de détail.

Le fichier DWG est naturellement transmis au maître pour la suite de son étude.

 

Ces documents sont édités sur support informatique, ou transmis par E-mail aux formats (PDF, JPG, DWG), imprimés sur papier à l’échelle souhaitée.

 

Les relevés des mesures horizontales sont faits par triangulation afin de repérer les déformations des espaces rectangulaires et éviter ainsi les erreurs lors de la mise au net des plans.

 

La structure porteuse est clairement identifiée, ainsi que la présence ou non de doublage dans les murs de façade.

 

La nature des revêtements de sols, des plafonds, les différentes couches des parois verticales et horizontales , sont renseignées et détaillées.

 

Les équipements de production d’énergie, les tableaux & compteurs électrique, de gaz, d’eau potable sont repérés.

 

Les tracés des réseaux; d’assainissement gravitaire, des eaux pluviales sont soigneusement relevés.

La profondeur du fil d’eau de l’égout, au raccordement, est si possible, indiqué et rattaché au niveau de référence du relevé.

Les tampons, les coffrets, les compteurs sont repérés.

L’ensemble des plans sont cotés.

Les surfaces habitable et les surfaces de plancher sont renseignées, les hauteurs sous plafond <1.80 mètres sont renseignées, les trémies d’escaliers sont soigneusement implantées.

 

La précision et la nature des informations relevées sont adaptées au projet à étudier, et aux besoins spécifiques du demandeur.

 

Je vous présente ci-dessous l’exemple en plans coupes et façades de la mise au net d’un relevé d’état des lieux, pour le compte d’un architecte, dans le cadre d’un projet de réhabilitation.